Pénurie de sucre: Setrag se dédouane et pointe du doigt les logisticiens

Pénurie de sucre: Setrag se dédouane et pointe du doigt les logisticiens

Suite à la pénurie de certaines denrées de première nécessité dans la capitale gabonaise, la Société d’Exploitation du Transgabonais-Setrag, premier transporteur des marchandises au Gabon a tenu à clarifier son rôle face à la difficulté qu’éprouvent les ménages à se procurer en sucre. Dans un entretien avec la presse, la directrice commerciale Ginette Lalet a reprécisé le processus d’acheminement des produits tant sur Libreville qu’à l’intérieur du pays. Lecture.

Question : Nous aimerions savoir quel est le mode de fonctionnement actuelle des trains de marchandises de la Setrag ?

Ginette Lalet : Bonsoir Monsieur, Madame.Tout d’abord, je vous souhaite la bienvenue à la SETRAG et particulièrement à la Direction Commerciale. Je vous remercie pour cette question qui me donne l’opportunité de confirmer que les trains de marchandises circulent tous les jours et dans les deux sens (Owendo-Franceville et Franceville-Owendo) depuis la reprise du trafic ferroviaire le 04 mai dernier. Je précise par ailleurs que ces trains transportent tous les produits confiés par nos clients à savoir : les denrées alimentaires et autres produits de premières nécessités, le bois, les véhicules, les conteneurs, les hydrocarbures, le minerai, etc. La programmation hebdomadaire de circulation est gérée par notre Centre de gestion des circulations à la direction du Trafic.

Question : Pouvez-vous nous expliquer le processus d’acheminement des produits de premières nécessités à la Setrag et particulièrement ceux acheminés de Moanda, Franceville à Libreville ?

Ginette Lalet : Dans le processus de transport des produits de premières nécessités, la Setrag est un maillon de la chaîne logistique du client qui intervient aux côtés d’autres acteurs impliqués dans l’acheminement des produits depuis le lieu de production jusqu’au lieu de vente. Pour être plus précis, notez que SETRAG intervient dans le transport des marchandises d’un point A vers un point B en mettant à dispositions les wagons pour acheminer les wagons chargés. La Setrag dispose aussi d’un service de logistique qui peut être déployé à la demande expresse du client. Le client a donc le choix d’effectuer de lui-même ou par un prestataire de service toutes opérations de chargement des wagons mis à sa disposition pour le transport des conteneurs à la gare de départ. Ainsi, le producteur, le transporteur routier, le logisticien qui fournit les conteneurs et le distributeur ont chacun un rôle à jouer dans cette chaîne. S’agissant des produits de première nécessité, SETRAG est liée contractuellement à des logisticiens qui sont mandatés par les clients et qui chargent des conteneurs ou autres contenants de marchandises sur les wagons dans les espaces créer pour eux et mis à leur disposition pour la réalisation de toutes leurs opérations en toutes sécurité dans nos gares ferroviaires. Ce sont donc ces logisticiens qui passent commandes de wagons auprès de la Setrag soit au départ de Moanda et ou Franceville. A toute fin utile, je me permets d’évoquer rapidement la procédure de transport au départ d’Owendo, même si votre question n’en faisait pas état. Celle-ci est un peu différente car Setrag dispose de services de logistique propre qui peuvent être déployés à la demande des clients. En revanche ce sont les logisticiens qui établissent leurs plans de chargements dans lesquels ils précisent les numéros de conteneurs que SETRAG doit enlever et transporter. Vous comprenez donc que SETRAG n’intervient pas dans le choix des produits à expédier en priorité. C’est le logisticien ou le client qui en assume l’entière responsabilité.

Question : L’actualité du moment c’est la pénurie de sucre à Libreville. Quel rôle joue la Setrag dans l’approvisionnement de ce produit de première nécessité ?

Ginette Lalet : Bien que, comme indiqué précédemment, SETRAG ne soit pas lié par un contrat avec la société qui produit le sucre, nous l’avons contacté de manière pro-active, afin d’examiner avec elle les possibilités de facilitation du processus d’approvisionnement, en bonne collaboration avec les logisticiens avec lesquels nous sommes liés par des contrats de transport. Depuis la reprise du trafic ferroviaire le 04 mai dernier, toutes les commandes de transport reçues des logisticiens de Franceville à Owendo ont été satisfaites sans exceptions. Setrag ne peut donc assumer la responsabilité d’une quelconque rupture de sucre, car sa distribution dans les surfaces de vente ne relève pas de notre champ de compétence. Vous comprenez donc que SETRAG n’intervient pas dans le choix des produits à expédier en priorité. C’est le logisticien ou le client qui en assume l’entière responsabilité. Néanmoins information a été prise auprès de nos services à Franceville et Moanda laquelle indique qu’aucun stock du sucre n’est disponible et par conséquent aucun produit n’est en attente de transport ou de souffrance. Toutefois, au départ d’Owendo, nous avons reçu une commande de transport de 10 wagons pour transporter des intrants qui servent à la production de sucre lesquels sont arrivés à Moanda. La Setrag a acheminé 11 autres wagons (33 conteneurs) qui sont partis d’Owendo le dimanche 29 mai pour Moanda. Les wagons mis à la disposition du logisticien ces 30 derniers jours par la SETRAG ont permis de transporter 57 conteneurs. Nous espérons que notre client, qui je le répète, n’est pas le fabricant, chargera le produit en rupture dans ces conteneurs pour juguler la pénurie actuelle dont SETRAG n’est pas comptable. Cela étant clarifié, j’espère que les consommateurs auront compris que SETRAG est un maillon de la chaîne logistique et elle ne transporte que les marchandises que ses clients lui confient.

Je vous remercie.

POLITIQUES ET ECONOMIE